Show more

Je viens de faire un truc avec ansible je suis à la fois fier et honteux. Mais bon, ça marche quoi.

Longette :moji10: boosted

Peut-on être "trop" rationnel ?

Existe t'il des situations où on ne voudrait pas être rationnel ?

Un nouvel épisode pour continuer a entretenir mon Hygiène Mentale. 🤯

skeptikon.fr/videos/watch/4e3a

Longette :moji10: boosted

Ha ah ah. Je me suis dit "Allé j'arrête de bosser et je vais me regarder un film", mais en fait c'est l'heure de se coucher. Par quelle magie ?!

Il y a un truc pas simple à toujours avoir en tête avec Ansible, c'est la priorité des variables. On peut en mettre à plein d'endroits, et suivant où on les mets, elles n'ont pas la même priorité par rapport aux autres qui pourraient avoir le même nom.
Bon ça c'est un truc que j'aime bien, c'est chouette, ça permet plein de choses.

Là où ça devient drôle par contre, c'est avec les plugins qui utilisent des variables qui peuvent avoir des noms différents par exemple docs.ansible.com/ansible/lates

Pour passer le mot de passe, je peux utiliser trois variables différentes :
var: ansible_become_password
var: ansible_become_pass
var: ansible_su_pass

Par exemple, si j'ai 'ansible_become_pass' qui est définie dans mon inventaire dans les variables d'un groupe, et 'ansible_become_password' définit au niveau des variable d'un playbook, si on suit la priorité des variables de ansible, c'est la valeur dans 'ansible_become_password' qui devrait être utilisée.

Et bien non. Dans la pratique, c'est celle de 'ansible_become_pass'. Par contre, si je définie 'ansible_become_pass' au niveau du playbook, ça écrase bien la valeur qui est définie dans l'inventaire.

C'est encore plus rigolo, parce que 'ansible_become_pass' dans l'inventaire prend même le dessus sur ce qu'on aurait tapé dans le prompt en ayant ajouté l'option '--ask-become-pass' au lancement de ansible-playbook.

Bref, ça peut vite devenir un enfer à débuggué quand on écrit pas tout soit même ou qu'on oublie ce qu'on a fait.

La majorité du temps j'aime ansible.
Mais de temps en temps, ça me donne juste envie de brûler le monde entier.

En fait, quand je suis en vacances tout seul pendant assez longtemps, je me remets à cuisiner et à faire de l'informatique pour le fun.
Peut-être faudrait je prenne plus souvent des vacances.

Longette :moji10: boosted

Self-hosting is not an option for the general public. It's expensive, requires specific skills, and lots of time. Inevitably there will be someone in control of other people's shit.

It matters who those people are, and it is vital that we do what we can to make sure malicious fuckos aren't involved.

Et bim, deux serveurs chez Online. Deux proxmox 6. Une VM debian sur chaque qui servira de routeur principale avec les interfaces réseaux physiques en passthrough.

Maintenant faut monter les VPN qui vont bien pour faire communiquer tout ce beau monde, et créer la partie réseaux utiles. L'occasion de faire les premiers tests avec des VXLAN ? La question est entière, j'ai peur des MTU diaboliques. T_T

  • Capuche
  • Écharpe à moitié sur le visage
  • Chaussette de ski

C'est bon, j'ai moins froid au pied, je peux continuer à faire de l'informatique.

(Bon la dernière fois, j'y étais presque, j'avais juste perdu 30 minutes à cause d'une faute de frappe dans la conf du grub.)

2020 commence bien, j'ai l'impression d'avoir monté en compétence. C'est la première fois que j'installe un ArchLinux avec luks + lvm + uefi, et que ça boot du premier coup sans trop suivre de documentation. :gribz_down:

Longette :moji10: boosted

As a long time player and anarchist I find this perfect

Je n'avais plus de réponse de la part du DHCP de SFR. J'avais pas envie de me casser la tête, après redémarrage de l'ONT, retour à la normale.

Zut, y'a plus Internet chez moi sur la fibre. On est en 4G sur un routeur qui avait planté, d'où la coupure de quelques minutes.

C'est rigolo, en ce moment y'a des problèmes que les soirs où j'ai autre chose à faire.

mention nourriture / alcool 

Si on fait un petit bilan de l'année, 2019 ça aura été l'année de la fin de la motivation pour Opportunis.me.

Cette année je n'ai strictement rien fait, aucune amélioration, aucune nouveauté, pas même un article de blog. J'ai maintenu tout ça en vie, et encore, les conditions de vies (de l'infra) se sont dégradées : j'ai enlevé de la redondance à plusieurs endroits pour me simplifier la vie et les temps d'administration par exemple. (On est toujours dans l'état pas terrible suite à la panne de disques d'il y a quelques semaines, par exemple.)

Pire que ça, cette année est probablement la première pendant laquelle je n'ai pas appris par moi même quelques nouveaux trucs rigolos en informatique, dans ce cadre là (j'ai appris dans d'autres cadres, genre au boulot, je le dis pas trop fort, mais je suis enfin monté en compétence en dev, mais j'ai l'habitude de l'auto-formation, j'ai presque tout appris en commençant à héberger des trucs en 2011).

Bref, ça a pas été une année terrible.

Tiens, y'a du Lepage que j'avais pas vu. Mais c'est pas le même Lepage que d'habitude.

Cédric Lepage : Capitalisme 2.0 , de l'innovation à l'aliénation technologique

youtube.com/watch?v=dCHCs4KvbO

Longette :moji10: boosted

@maiwann
Mon avis, visiblement en décalage avec la plupart des réponses : le mouvement du logiciel libre ne s'est jamais positionné clairement contre la surveillance.

Il existe de nombreux logiciels libres qui permettent, facilitent, encouragent la surveillance. Un exemple : la configuration par défaut du paquet Debian du serveur web Apache gardait, par défaut, un an de logs avec adresses IP, requêtes et page sources. Ça a changé il y a peu, à l'initiative d'une personne qui bosse pour l'ACLU.

Show more
Mastodon Opportun.e

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!