Amateurices de prog, je vous recommande Cloudkicker : cloudkicker.bandcamp.com/album

Un grand merci à @Grandasse_ pour la découverte :)

Parmi les groupes japonais, il y avait au Violent Magic Orchestra, side-project de membres de Vampillia (cf. plus haut). C'est VRAIMENT très brutal et ça mélange électro, noise et métal extrême et je ne m'attendais pas du tout à ça. C'était vraiment hyper bien, j'ai beaucoup dansé. C'est compliqué de trouver des vidéos car VMO est une expérience à vivre en live, avec le son qui te fait bouger les tripes. Alors voici ce qu'en dit Tracks :
youtube.com/watch?v=G87tc80R5Z

En Allemagne, on a des pratiques étranges.
(Toilettes de l'auberge de jeunesse de Francfort)

Bonjour. Je suis en train de préparer des formations et ateliers autour des "Fake-news" à destination des bibliothécaires et, plus je me documente, plus j'ai du mal à me positionner. Je suis vraiment embêtée par deux choses : le discours simpliste techno-phobe (tout ça c'est la faute de l'Internet et des rezosocio) et la "vérité" utilisée à des fins de contrôle politique. Est-ce que vous avez des ressources sur ce sujet qui sorte un peu de ces écueils ? Merci.

Poursuivons avec les groupes japonais programmés au . le groupe Crystal Lake est un groupe de Metalcore, leur album Helix est vraiment très bien, mais un peu lisse et j'avais peur de retrouver cette caractéristique dans leur concert.

Que nenni ! C'était en effet très bien exécuté, mais quelle énergie ! Ils avaient l'air tellement heureux d'être là, c'était génial : youtube.com/watch?v=JgplXScVy7

Je vous conseille l'album Helix, facilement trouvable sur YT :)


Patrique est un tas de sable spécialisé dans la littérature qui vous plonge dans les grands classiques, de l'illiade à Marguerite Duras. Delphine Panique a un humour impertinent et un trait qui correspondent bien à ces chroniques décalées.
J'ai trouvé ça vraiment sympa et j'y ai appris pas mal de choses. Je pense que des ados comme des adultes peuvent s'y retrouver. Chouette !


Le nouveau Russian Circles est sorti il y a peu. Si vous aimez le post-rock de qualité, je recommande...
russiancircles.bandcamp.com/al


Le concert que j'ai préféré de tout le fest a été celui de Heilung. J'adore ce groupe vikingo-folk-bizarre, j'avais eu une expérience ratée au Hellfest 2018, alors je m'étais placée à la barrière pour en profiter. Ma bouche est restée béante du début à la fin tellement j'ai trouvé ça immersif et merveilleux. C'était vraiment bien sonorisé et surtout, c'était beau.
Je n'ai pas trouvé de vidéo du Brutal Assault correcte, alors voilà : youtube.com/watch?v=HmuAXWs-3l


Il y a vraiment de jolies choses dans la description des personnages, notamment Coline. Et leur relation est très finement construite (l'avantage d'avoir 200 pages !).
Il y a certes certaines facilités scénaristiques, des jolies choses pas du tout réalistes, mais on s'en fiche, c'est bien joli :)


"La fille dans l'écran" est une BD créée par Manon Desveaux et Lou Lubie. Chacune des autrices illustre un personnage : sur la page de gauche, Coline, jeune dessinatrice en proie à des crises d'angoisse et sur la page de droite, Marley, québecoise qui a renoncé à ses rêves pour une vie rangée. Quand Coline contacte Marlène pour utiliser ses photos, c'est le début d'une belle correspondance...
Les pages en vis-à-vis racontant 2 destins parallèles fonctionne très bien... 1/2


J'avais déjà entendu parler des grecs Rotting Christ, mais j'étais persuadée que c'était nul (nom de merde ? Confusion avec un autre groupe ?). Quand deux personnes en qui j'ai confiance m'ont soutenu que ça valait le coup, je suis allée jeter une oreille... J'en suis ressortie en me demandant comment j'ai pu ne pas écouter ce groupe génial qui correspond à tout ce que j'aime dans le métal : une sorte de black-ish puissant et fort en émotions.
youtube.com/watch?v=xn972Pl88A


Je commence par un groupe ukrainien qui s'appelle Jinjer, pour lequel j'ai une affection particulière (Tatiana Shmaylyuk <3). Je m'attendais à un bon concert, efficace mais pas renversant (à l'image de leur musique). Je dois avouer que j'ai été bluffée par leur niveau d'exécution : c'était précis et plein d'énergie et hyper bien foutu. J'ai adoré.
Et pour la peine, je vous mets le live du Wacken, qui retranscrit bien leur générosité, je trouve.
youtube.com/watch?v=bxi3i9wzQB

J'ai décidé en discutant avec moi-même de vous faire un retour musical du en partageant avec vous chaque jour un groupe découvert/aimé/adoré. Ca va donc durer une petite dizaine de jours et j'espère que ça vous plaira :)

9/9
Ensuite, j’ai bien aimé sa conclusion, qui appelle à se poser la question du « pourquoi », plutôt que la question de ce qui est dit. Qu’un énoncé soit faux et que ce soit facilement démontrable, soit. Mais pourquoi est-il énoncé ? Dans quel but ? Dans quel cadre ? Qu’est-ce que cela dit des rapports de force ?

8/
La deuxième partie, « Rumeurs, manipulations et complots » m’est paru vraiment foutraque, mais j’ai néanmoins retenu plusieurs choses intéressantes. Tout d’abord, sa définition de la polémique. Contrairement à la discussion, celle-ci cherche à réduire la position d’une personne vue comme une adversaire à néant. C’est donc modifier un rapport de force en sa faveur.

7/...
J’ai cependant été gênée par sa façon de parler des réseaux sociaux. Il reste très en surface, ne parle pas du tout de bulles de filtres, d’algorithmes et, pour moi, il balaie un peu vite les critiques de la fabrique du consentement par les médias en disant qu’elles ne sont plus pertinentes aujourd’hui.

6/...
Sur cette première partie, j’ai été parfois un peu perdue car le sociologue parle à la fois de méthodes et de fond, de ses recherches et de celles des autres, des limites de la sociologie et dit souvent « sur ce sujet, on ne peut pas savoir ». je n’ai pas assez de connaissances sur le sujet pour pouvoir me faire un propre avis, mais cela nourrit ma réflexion.

5/...
Le second est l’émergence du relativisme face à l’universalisme. dans tous les champs de la connaissance. Le relativisme, c’est la coexistence d’énoncés incompatibles mis sur un pied d’égalité. Le relativisme permet de prendre des distances avec l’ethnocentrisme, par exemple, mais fait coexister plusieurs vérités, parfois incompatibles.
Et enfin, la troisième évolution est la montée du populisme, mais c’est très peu développé dans le livre, juste cité.

4/...
Le premier est la transformation de la sphère médiatique : à la place des médias centralisés et censurés par les gouvernements, on assiste à une information par la biais des réseaux sociaux. Pour cela, selon Arnaud Esquerre, toutes les critiques des médias que faisaient des personnes comme Noam Chomsky ne sont plus pertinentes aujourd’hui.

Show more
Mastodon Opportun.e

Une instance ouverte à tou.te.s, qui se veut un minimum inclusive :

  • serveur réservé aux personnes parlant français ou anglais, par souci de facilité de modération.
  • Sexisme, racisme, homophobie et toutes formes d'exclusion des minorités sont à proscrire pour le bien être de tou.te.s.
  • Respectez la vie privée des personnes.
  • Utilisez les tags et autres CW que vous jugez adaptés, en particulier pour le contenu NotSafeForWork (NSFW).
  • Essayez d'être prévénant.e.s et inclusif.ve.s.
  • Si l'un de vos propos est perçu comme excluant et que quelqu'un vous en informe, écoutez. Nous sortirons tou.te.s grandi.e.s d'un tel dialogue.

Sachez que nous préférerons toujours notre liberté d'être ensemble à votre liberté d'exclure.

Merci au POOP, dont je ne cesse de m'inspirer de leur code de conduite.

Silence instance :