Pinned toot


Une fois n'est pas coutume, je lis actuellement un roman pour le plaisir de vivre des aventures rocambolesques. J'ai pioché au hasard dans ma pile à lire "l'épouse hollandaise" d'Eric McCormak. Le pivot de l'histoire est Rachel, qui, vers 1910, au Canada, attends le retour de son mari, anthropologue parti pour une expédition. Un homme se présente et dit être son mari, alors qu'il ne lui ressemble pas. Pourtant, elle joue le jeu : elle fait comme si et ils signent tous deux un pacte tacite.
Je me laisse mener par ce roman étonnant, c'est vraiment plaisant. On découvre petit à petit l'envers de cette histoire, en se demandant quand même si le narrateur ne nous ment pas un peu parfois.

Pinned toot

Ici, je publie plein de choses, mais je suis vigilante quant à l'audience de mes publications.

Je publie de façon publique mes lectures, mes découvertes musicales, mes activités au sein d'@exodus, mon boulot, mes réflexions sur les bibliothèques et tout ce qui me paraît repouettable.

Je réserve aux abonné·e·s des publications plus personnelles et/ou sur lesquelles je n'ai pas envie qu'on vienne m'expliquer la vie. Donc, si on ne se connaît pas ou que nous n'avons pas eu l'occasion d'échanger quelques mots sur Masto, envoie-moi un DM en même temps que ta demande.

Pinned toot


Et oui ! Après plus de 16 ans en tant que bibliothécaire, je deviens formatrice indépendante ! Je cherche donc des missions de formation sur toute la France à destination des bibliothécaires et médiateurices numériques (ou des professions approchantes), notamment sur les sujets suivants :
* la médiation numérique
* les ados
* l'intimité numérique
* les actions culturelles
* les Communs
Mon site : juliebrillet.fr/

Des bisous si ça vous dit et merci :)

Coucou les ami.es !
Comme je vais avoir énormément de déplacements pro fin 2020, je me tâte à m'acheter une console portable pour pouvoir me vider la tête à la sortie de mes formations.
Est ce que vous avez un avis sur la console switch lite ? Est ce qu'il y a d'autres jeux d'aventure que zelda ? J'ai peur de m'ennuyer avec le catalogue Nintendo car j'aime bien les jeux narratifs Et j'ai l'impression que ce n'est pas trop leur truc, mais je peux me tromper...
Et si vous avez d'autres suggestions...

Je vous recommande ce podcast, qui traite de la manière dont le continent Africain est traité dans les journaux télévisés français. Le plus intéressant est la deuxième partie, un entretien avec la sociologue des médias Marie-France Malonga sur la continuité de ce traitement avec nos imaginaires coloniaux.

rfi.fr/fr/podcasts/20200704-po


Bon, tout ce que je lis en BD en ce moment me tombe des mains. Que me conseillez-vous de récent et de chouette ?

Mes goûts : j'aime les gros pavés, les BD documentaires, les BD féministes, les trucs un peu bizarres, les récits du quotidien, la SF quand c'est fin et pas viriliste, mais je ne me limite pas qu'à ces critères.
Que me conseillez-vous ?

2/2

Et pour faire de l'audience sur le web, pas de secret : il faut écrire pour être bien référencé·e par Google, surfer sur les hashtags tendance, aller vite. La conséquence de tout cela : une information qui n'en est plus, des articles qui se ressemblent, un productivisme sans aucun sens autre que celui du profit, et des algorithmes qui décident de ce qui est porteur ou pas. Il y a même des employé·es d'un site d'info-divertissements qui sont, sur le statut d'auto-entrepreneur·se, payé·es au nombre de clics !

Bref, ce n'est pas très gai, mais ça permet de comprendre le fonctionnement interne des rédactions web. Je comprends mieux pourquoi les journalistes intègres font souvent le "choix" de la précarité, même si c'est compliqué.
Il y a d'ailleurs plusieurs exemples de journalistes s'étant reconverti·es, tellement iels ont été dégoûté·es du fonctionnement, à l'opposé de ce qu'iels imaginaient faire.

Je vous recommande cette lecture foisonnante et documentée, d'une centaine de pages.

Show thread

1/2

Je suis en train de finir "Bâtonner : comment l'argent détruit le journalisme", un petit livre de Sophie Eustache, journaliste. Il est le fruit d'une enquête collective auprès de journalistes et d'un passionnant travail de synthèse de sciences sociales et de critique des médias.

Elle part d'un constat ; celui que les journalistes se font insulter à la manifestation contre la Loi Travail. De là, elle s'interroge : comment est-ce possible de se retrouver dans cette situation ? Avons-nous à ce point trahi le peuple ?

Elle y explique plusieurs choses, notamment l'impact de la concentration financière des médias dans des gros groupes dirigés par des industriels, liés à la précarisation et l'ubérisation des journalistes sur le journalisme lui-même. C'est intéressant, mais ce que j'ai trouvé le plus percutant, c'est quand elle parle du fonctionnement des rédactions web. J'y ai découvert les "deskeur·ses" (=journalistes qui restent au bureau) dont le travail est de "bâtonner" (=faire du copier-coller de dépêches ou d'articles). Leur boulot consiste à pondre des articles (au moins un par heure) dont le seul but est de faire de l'audience.

alcool 

Si ça vous dit, je vais passer le week-end prochain chez mon pote microbrasseur chez "Barque !". Il fait des bière bio, produites au maximum avec des produits locaux.
Ses bières sont très bonnes.
Elles sont vendues par bouteilles de 50 cL, entre 3,60 et 4 euros la bouteille, avec possibilité de faire un carton de 8 à 28 euros.
Le descriptif est sur le site, mais ils sont quasiment en rupture de blanche.

Si ça vous dit d'en commander, je peux faire la transporteuse vers Nantes.

microbrasseriebarque.bzh/

Je vous avais raconté que j'avais passé un entretien pour l'Université de Rennes 2 il y a un peu plus d'un mois pour un poste intéressant. Je connaissais la réponse officieuse, mais ça y est, je peux officiellement vous l'annoncer : je suis recrutée au 1er janvier en tant qu'enseignante associée à mi-temps pour enseigner au sein des diverses formations de la filière bibliothèques et documentation.

Je suis hyper contente. Vraiment.

Mon problème majeur de privilégiée des mois à venir va donc être de savoir quelles propositions de boulot je refuse et je renvoie aux copain·es.

Parce qu'un bonheur bordelais n'arrive jamais seul, le groupe Exocrine a sorti son nouvel album vendredi : uniqueleaderrecords.bandcamp.c

C'est du death technique comme j'aime.

doc sur le hellfest et male gaze 

J'ai regardé le documentaire d'Arte sur le Hellfest, passé il y a quelques jours. Je n'ai pas appris grand chose, ça m'a fait plaisir de (re)voir certains extraits de concerts. J'ai également découvert que c'est une programmatrice qui s'occupe de mes scènes préférées.

Mais par contre, et ça correspond à quelque chose que j'avais déjà remarqué, mais que l'émission des Couilles sur la Table sur le male gaze m'a permis de formuler : toute l'imagerie du Hellfest adopte un point de vue masculin sur les corps féminins. On voit pas mal de femmes à l'écran, notamment dans le public (je me disais que c'est cool, ça montre bien que le public est mixte), mais de façon très régulière, leur corps est sexualisé (on voit surtout des femmes plutôt jeunes, minces, avec des poses et des vêtements plutôt sexy, mais aussi pas mal de femmes qui jouent le rôle d'objet sur scène...). Il y a bien quelques exceptions, on voit quelques artistes femmes qui sont là en tant qu'artistes et donc en tant que sujet. Mais elles sont rares.

youtube.com/watch?reload=9&v=L

lecture bd - extrême droite 


Bof.
Cette fiction s'inspire de l'histoire des municipalités FN, sur fond d'enquête policière.
Esthétiquement c'est bof.
Le scénario est mal foutu et un peu poussif (pas sur le thème, mais sur la façon dont c'est raconté).
Et puis je crois que lire une fiction là dessus ça ne m'intéresse pas.

Image : couverture de "on est chez nous - 1. Soleil brun" de Runberg, Truc et Otero. On y voit des hommes patibulaires avec des têtes de sangliers. Au milieu, un jeune homme bloc qui a l'air surpris.

Vendredi, 17h48, je suis contente, j'ai écrit mes notes hebdo : juliebrillet.fr/notes/2020_06_

Et maintenant, telle Lorie, je suis en week-end.

J'ai fini la BD d'Ines Leraud et de Pierre Van Hove sur les algues vertes. Une super bd documentaire sur les marées vertes en Bretagne liées à l'agriculture intensive et les dénis et mensonges des industriels, lobby, politiques... C'est un sacré travail et en plus la bd est belle.

En photo : Ines Leraud qui présente sa BD.

Quelques photos de Belle-île.
La batterie de mon portable m'a lâchée, je n'ai où prendre en photo que Sauzon et les Poulains. Mais déjà ça fait de beaux souvenirs.

Je confirme, Red Hand Denial c'est du bon metalcore-prog, j'dirais, mais comme je suis pas très douée avec les etiquettes, je vous recommande d'écouter :

redhandeddenial.bandcamp.com/a

lecture - violences policières 

Le livre "la force de l'ordre" de Didier fassin est passionnant. L'auteur a suivi sur le terrain une BAC de la région parisienne pendant 2 ans en 2005 et il livre ici le récit de sa recherche.

Je ne m'intéresse à la police que depuis peu de temps. Sans doute trop peu sensible à la question des violences policières (ça devait trop questionner mes privilèges), j'avais du mal à me faire un avis sur la question. Mais ça a changé depuis, entre mes lectures politiques, ce qui s'était passé au Breil à Nantes il y a 2 ans et la fête de la musique l'année dernière, les manifs de plus en plus durement réprimées... Ce livre me permet de comprendre les dominations à l'oeuvre, j'ai l'impression de mieux saisir.

Merci @bob pour la recommandation.

Gros gros crush sur la chanteuse Lauren Babic qui fait partie du groupe Red Handed Denial (youtu.be/tof6iE2a9EI) et qui fait plein de reprises ("téléphone" de Lady gaga et Beyonce : youtu.be/TFT7gjDA2uw). Elle a une super versatilité et un très beau timbre. Et en plus elle a l'air super sympa dans les vidéos oú elle donne des cours de chant.

Show more
Mastodon Opportun.e

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!