Follow

Je trouve vraiment bizarre de faire du libre et de se revendiquer apolitique.

@kaerhon Tu dis ça parce que t'es extrèèèèèmissssssssss

@Courgette
dans quelques mois on pourra commencer à parler de ca *-*

Mais plus sérieusement je me trouve assez salement modérée comparée à mes idéaux

@kaerhon Toute façon c'est toujours la faute de la modération.

@kaerhon Ça confirme juste que “apolitique” c'est bien du gros n'importe quoi.

@lanodan
Oui, mais c'est aussi symptôme de quelque chose je pense. (Probablement de privilège)

Du coup je me demande *pourquoi* on fait du libre

@kaerhon C'est une bonne question et ça dépend d'une personne à l'autre je pense.

Ici c'est sans doute pour avoir du pouvoir sur mes outils et de le repartager (mais au final ça va plus loins que juste du logiciel).
Ce qui est déjà très politique.

@mangeurdenuage @kaerhon oupsi "objet physique" mais on parlait de logiciel, t'es pas bien réveillé..?

@baerd @koerhon
>mais on parlait de logiciel
Compare les quatres libertées essentiels avec un outils physique. Tu te rendra compte que c'est exactement le même probléme. Un outils est toujours l'extension d'une personne qui la manie. L'outil ne peut pas avoir de vonlonter et il peut étre detourner de sa raison premiére de conception.
https://www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html
Les quatre libertés essentielles
Un programme est un logiciel libre si vous, en tant qu'utilisateur de ce programme, avez les quatre libertés essentielles [1] :

la liberté de faire fonctionner le programme comme vous voulez, pour n'importe quel usage (liberté 0) ;

la liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de le modifier pour qu'il effectue vos tâches informatiques comme vous le souhaitez (liberté 1) ; l'accès au code source est une condition nécessaire ;

la liberté de redistribuer des copies, donc d'aider les autres (liberté 2) ;

la liberté de distribuer aux autres des copies de vos versions modifiées (liberté 3) ; en faisant cela, vous donnez à toute la communauté une possibilité de profiter de vos changements ; l'accès au code source est une condition nécessaire.

@mangeurdenuage je ne comprend pas comment tu raccroches ça à un outil physique en fait, c'est pas comme si on pouvait dupliquer à l'infini/massivement des outils physiques, alors que les logiciels peuvent être copiés sans ressources supplémentaires

>je ne comprend pas comment tu raccroches ça à un outil physique en fait
Pas de problème:

--la liberté de faire fonctionner le programme comme vous voulez, pour n'importe quel usage (liberté 0)--

Rephrasons:
--la liberté d'utiliser l'outils physique comme vous voulez, pour n'importe quel usage (liberté 0)--
Lorsque tu utilises un objet physique (fourchette, tondeuse, marteau etc.) n'a tu pas cette liberté ?

--la liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de le modifier pour qu'il effectue vos tâches informatiques comme vous le souhaitez (liberté 1) ; l'accès au code source est une condition nécessaire--

Rephrasons:
--la liberté d'étudier le fonctionnement de l'outils, et de le modifier pour qu'il effectue vos tâches informatiques comme vous le souhaitez (liberté 1) ; l'accès aux schemats de conception est une condition nécessaire ; --
Lorsque tu utilises un objet physique (fourchette, tondeuse, marteau etc.) n'a tu pas la liberté de démonter, d'étudier, de faire de la recherche et de "bidouiller"/modifier celui-ci ? Bien sûr le ou les schémas de conception sont un plus, plus ou moins obligatoires selon la complexité de l'outil.


--la liberté de redistribuer des copies, donc d'aider les autres (liberté 2)--

Rephrasons:
--la liberté de fabriquer des copies, donc d'aider les autres (liberté 2)--
Rien de complexe dans cette phrase.


"la liberté de distribuer aux autres des copies de vos versions modifiées (liberté 3) ; en faisant cela, vous donnez à toute la communauté une possibilité de profiter de vos changements ; l'accès au code source est une condition nécessaire."

Rephrasons:
"la liberté de distribuer aux autres des fabrications de vos versions modifiées (liberté 3) ; en faisant cela, vous donnez à tout votre entourage une possibilité de profiter de vos changements ; l'accès aux schemats de conception est une condition nécessaire."
Rien de complexe dans cette phrase.


>c'est pas comme si on pouvait dupliquer à l'infini/massivement des outils physiques
On duplique un outil physique tant que l'on a les matières premières nécessaires.
Pour un marteau tu as besoin de bois, de métaux et de divers outils qui ont eux-mêmes leurs matières premières.
Et tu as besoin d'une ou de plusieurs mains d'oeuvre pour la création/duplication de l'outil.
L'entretien d'un marteau ne demande que d'un endroit de stokage a l'abris de l'humiditer et peu de graisse/huile.

Pour un logiciel la matière première c'est l'électricité, cette électricité ne peut rien faire bien sûr sans l'abstraction matériel électronique dont il a besoin pour par example le stocker et l'executer.
Ce matériel électronique est lui-même produit avec une grande quantité d'objet physique.
Là où sa diverger avec un outil physique la copie d'un logiciel ne demande pas de compétences de développeur pour cela. Par contre pour l'entretien de celui, les compétences d'un développeur sont nécessaires. Et bien sûr un développeur a besoin de matériels électroniques et d'électricité pour pouvoir concevoir/entretenir un logiciel.

>alors que les logiciels peuvent être copiés sans ressources supplémentaires
C'est techniquement incorrect, comme expliquer précédemment la ressource première de n'importe quel ordinateur pour fonctionner est l'électricité.

@mangeurdenuage oui en effet je comprend un peu mieux mais quand on parle de la liberté 0 je ne crois pas qu'elle existe, si j'utilise une fourchette pour me battre ça devient une arme par destination et c'est pénalement répréhensible, je ne vois pas de liberté absolue dans l'usage

@mangeurdenuage Pour la distribution par contre je ne comprend pas vraiment : une copie digitale ne demande pas de ressources supplémentaires que son utilisation (juste de l'électricité, et un support de stockage, que tu as déjà à priori) , alors que comme tu dis pour le marteau il faut des matériaux..?

Je ne suis pas sure de comprendre la question donc je fais plusieurs réponses:

>une copie digitale ne demande pas de ressources supplémentaires que son utilisation (juste de l'électricité, et un support de stockage, que tu as déjà à priori)
La différence c'est juste la simplicité de duplication. Le temps que l'on investit a faire la copie d'un logiciel est TRÉS inférieur à celui investit dans celui d'un objet physique.
Pour n'importe quel outil numérique tu fais une copie coller/extraction, cela nécessité juste de l'électricité supplémentaire et un espace de stockage (et ton espace de stockage à lui-même des contraintes).

Mais pour copier/dupliquer un outil physique tel qu'un marteau tu as besoin d'une personne qui sait travailler le bois et l'acier.
Un bon exemple de ce que je veux expliquer c'est par example ce qu'a fait la personne qui a essayer, et je dis bien essayer, de fabriquer un grille-pain à partir d'outils et de matière première qu'il a fabriquer /minner:
https://www.youtube.com/watch?v=5ODzO7Lz_pw

> (juste de l'électricité, et un support de stockage, que tu as déjà à priori)
En informatique tu as grossièrement deux types de stockage:
-Le stockage volatil, le stockage volatil c'est un stockage qui s'efface à partir du moment ou on coupe la source d'alimentation; par exemple la mémoire vive (RAM).

-Et le stockage non volatil, le stockage non volatil c'est un stockage qui ne s'efface pas lorsque tu coupes la source d'alimentation; par exemple un CD.
Le stockage non volatil a lui-même des contraintes, des besoins de stockages, pour un CD par exemple, il a besoin être entreposé, d'être entretenue dans un endroit sec a l'abri de la lumière pour augmenter sa durée de vie/fiabiliter.

Tout comme une memoire de stokage non volatile un outils physique, un marteau, un tournevis, un pelle on besoin d'étre entretenue pour augmenter sa durée de vie/fiabiliter, ils ont besoin d'étre graisser et entreposer dans un endrois sec.

j'espère que cela répond à la question.
Sinon, pourrais-tu la reformuler s'il te plaît.

@mangeurdenuage oui je connaissais l'expérience du toaster :P
Ma question c'est : que vu les différences d'échelle entre les deux types de copie/distribution, est ce que ça reste autant comparable que tu le disais..? Sachant que je peux plus ou moins faire l'un depuis ma chambre et que l'autre me demandera au moins un bon atelier voir une usine?
Ce que je ne comprends pas trop c'est vraiment cette analogie que je trouve très bancale, du fait des contraintes qui disparaissent

>vu les différences d'échelle entre les deux types de copie/distribution, est ce que ça reste autant comparable que tu le disais..?
Si tu prends en compte les besoins d'entretien oui.

>Sachant que je peux plus ou moins faire l'un depuis ma chambre et que l'autre me demandera au moins un bon atelier voir une usine?
Tout oublie les principes d'entretien des outils. Tout comme n'importe quels outils un logiciel a besoin d'être entretenues (mise à jour) s'adapter au changement des autres outils logiciels don't ils depend.
Tout comme l'utilisation d'un atelier, tu a besoin de savoir comment utiliser les outils pour pouvoir entretenir ton logiciel.

>du fait des contraintes qui disparaissent
Les contraintes ne disparaissent pas, elles varient selon divers conditions, tout outils et confronter à cela.
Par exemple un outil en acier va rouiller si tu ne le graisse pas, par contre si ton outil est en acier-inox l'oxydation sera fortement réduit voire impossible, donc l'ajout de graisse n'est pas nécessaire.

Un outil numérique c'est la même chose, si ton PC ne se connecte jamais à internet tu n'as pas besoin de certains logiciels pour entretenir sa sécuritée.
Si te n'encode ou décode jamais de vidéos tu n'as pas besoin d'avoir de mise à jour GPU matériel/logiciel. Etcetera.

@mangeurdenuage oui mais c'est une histoire de temps et de connaissances pas d'investissement matériel..?

>pas d'investissement matériel
Il y a un minimum selon ce que tu veux faire. Par exemple si je veux développer un logiciel pour une architecture "Power", bien que cela ne soit pas obligatoire théoriquement parlent, il me faut du matériel "Power" pour tester ce que je fais.
De même pour les sauvegardes, c'est un investissement considérable si tu veux faire ça correctement.

@mangeurdenuage désolée je vais devoir me coucher mais oui je ne pense pas souvent aux sauvegarde, qui nécessite au moins un peu d'investissement matériel...

>si j'utilise une fourchette pour me battre ça devient une arme par destination et c'est pénalement répréhensible, je ne vois pas de liberté absolue dans l'usage
Le crime/delit numérique existe aussi belle est bien. Il est illégal de cracker des systémes de sécuriter ou d'armer et de programmer un drone pour aller exploser quelque part.
Repréhensible ne veut pas dire impossible, c'est juste que c'est pas légale si tu te fait chopper X)

Le but de la liberter 0 pour les outils c'est avant tout de te permettre d'éviter des methodes de restriction artificiels, les fameuse menottes numériques (DRM).
https://www.gnu.org/proprietary/proprietary-drm.fr.html

La liberté 0 d'ailleurs n'existé par il y a quelques années, c'est une règle supplémentaire née lorsque la société Tivo a interdit aux divers hackers d'exécuter une version modifier de GNU/Linux.
En gros le logiciel intégré dans le matériel vérifiait si la "somme de contrôle" du binaire (logiciel) corresponder bien à celle incrémenter dans le matériel, et si cela ne pas corresponder pas ils ne démarrer tout simplement pas.
https://www.gnu.org/licenses/rms-why-gplv3.fr.html

L'équivalent en outils physiques c'est par exemple le fait que tu sois obligé d'aller voir le concessionnaire de ton véhicule au lieu de ton garagiste habituel.
Ou tout simplement si tu a un outils trés complex qui ne peut pas étre modifier sans les schémats de concéptions.

@mangeurdenuage ha oui les drm, mais du coup ils existent parce que justement les copies sont faisable à très grande échelle sans coûts (quasi) et surtout avec facilité de distribution, la copie de marteaux (puisque c'est l'outil de base de notre échange) ça serait bien plus compliqué à réaliser et distribuer, j'ai l'impression qu'on est encore sur des trucs pas trop comparables

Oh je savais pas que la loi zéro de la rob... Enfin la liberté 0, ça venait d'un événement précis !

>mais du coup ils existent parce que justement les copies sont faisable à très grande échelle sans coûts
Les justifications pour l'utilisation des DRM sont diverses et varier, là n'est pas l'importance. Ce qui est important c'est les conséquences que les utilisateurs subissent sur ce qui devrait leur appartenir.
Un exemple avec les DRM de Sony qui ont contaminé des millions de machines même dans l'armer;
https://en.wikipedia.org/wiki/Sony_BMG_copy_protection_rootkit_scandal
Tout comme pour une voiture un concessionnaire va te justifier qu'il fau absolument aller les voir car ton garagiste local ni ne connaît rien, en fait c'est surtout que ton garagiste local est bloqué par le concessionnaire dû aux logiciels non libres dans le véhicule.

Dans la loi en France, copié un morceaux de musique (ou autres) est légal. Car on peut très bien faire une copie de sauvegarde.
De même que de partager son DVD de film avec un membre de sa famille.
Ce qui n'est pas légal c'est de copier un contenue et de revendre ou de partager une contenue sans que ça te soit rendu (tu partages la copie de ton film et ils ne te le rendent pas). Comme tu peut le constater dans ce que je dis la loi n'est pas bien addapter au partage numérique.

Il n'y a strictement aucune méthode qui permet au major de contrôler les gens sans que cela soit contraire aux quatre libertés essentielles, la seule chose qu'ils peuvent faire c'est d'influencer l'éducation, et de faire un système juste de redistribution (je dis juste car si c'est injuste envers les gens qui font du contenue les gens ne verront pas l'intérêt à aider les gens injustes)

>Oh je savais pas que la loi zéro de la rob... Enfin la liberté 0, ça venait d'un événement précis !
Haha :) non ce n'est pas une référence sur les trois lois d'Asimov. Les quatre libertés essentielles sont une référence à ceci: https://fr.wikipedia.org/wiki/Quatre_libert%C3%A9s

@mangeurdenuage oui du coup pour en revenir sur ce qui a lancé cette discussion, c'est comme disait Kaerhon que les outils ne sont pas apolitiques ou neutres...

@mangeurdenuage du coup tu dis basiquement que la bombe nucléaire n'est pas néfaste en elle même ?

>du coup tu dis
Que n'importe quelle outils peut étre dériver de sa conception premiére.
Example avec un rail de chemin de fer qui peut devenir un support de maison.
>la bombe nucléaire n'est pas néfaste en elle même ?
Si il n'y avait pas de tomber radioactive cela ferait lomgtemp que cela serait utiliser dans le génie civil.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Plowshare
https://en.wikipedia.org/wiki/Project_Plowshare

@mangeurdenuage oui du coup c'est bien un outil qu'on juge néfaste en soit, si c'était neutre on en aurait bien un usage civile, non ?

>oui du coup c'est bien un outil qu'on juge néfaste en soit, si c'était neutre on en aurait bien un usage civile, non ?
Des gens considaire cet outil néfaste du au fait des rétomber radioactive sur terre. D'autres personne le considère néfaste car ils ne voie qu'une arme. Tout dépend du point de vue des personnes.
Sinon les contextes d'utilisation étaient très positifs en eux-mêmes, imagine, s'il n'y avait pas de tomber radioactive le Sahara aurait peut-être été une forêt aujourd'hui.Tout dépend de comment on utilise l'outil.
Oui il y avait un project pour utiliser les bombes H pour creuser plusieur mer intérieur dans le Sahara pour qu'il y ai de l'eau.

Peut-être un jour les explosives nucléaires nous sauverons grâce à Bruce Willis qui ira creuser un troue dans un astéroïde qui va s'écraser sur terre sur fond de musique Aerosmith X)

@mangeurdenuage
Oui du coup on est bien d'accord que toute technologie /tout outil n'est pas neutre..?

(en vrai ça ferait plein d'impacts et des dégâts comparables que laisser un seul gros astéroïde tomber, c'est vraiment triste 😔)

>tout outil n'est pas neutre..?
Je ne sais pas, pose ton tournevis sur ta table s'il ne fait rien je pense que l'on peut dire qu'il n'a aucune volonté lui-même donc neutre.
Sinon tu peux faire un test en posant ton tounevis à côté de ton haut-parleur, tu lances la lecture audio de Mein Kampf et s'il commence à chanter Erika la tu peux en déduire qu'il n'est pas neutre.

@mangeurdenuage
Oui un tournevis n'a pas de volonté propre mais un design qui sert sa fonction, c'est en ça qu'il est pas neutre je pense. Si on peut le détourner (pour décoincer une pièce entre les lattes d'un parquet par exemple), il reste quand même dans sa conception fait pour visser/dévisser. Comme tout les outils il est fait pour une (voir plusieurs) fonction, mais ces fonction ne sont pas toutes équivalentes d'un pdv éthique, légal ou moral.

@kaerhon Beaucoup de personne utilise le terme apolitique pour dire qu'ils ne soutiennent aucuns parties, mais qu'ils tentent d'avoir une conscience politique (ce qui est souvent faux). Ils veulent se présenter comme anti systeme.
Le problème c'est que personne ne peut être totalement dépolitisés. Ils sont juste dans le denie d'appartenir à un groupe d'idée politique ou ne le connaissent pas

@kaerhon koi mais comment ça les outils c politique tu krois c politique un marteau..?
(vu sur la fediverse j'ai cru j'allais pleurer)

Sign in to participate in the conversation
Mastodon Opportun.e

Une instance ouverte à tou.te.s, qui se veut un minimum inclusive :

  • serveur réservé aux personnes parlant français ou anglais, par souci de facilité de modération.
  • Sexisme, racisme, homophobie et toutes formes d'exclusion des minorités sont à proscrire pour le bien être de tou.te.s.
  • Respectez la vie privée des personnes.
  • Utilisez les tags et autres CW que vous jugez adaptés, en particulier pour le contenu NotSafeForWork (NSFW).
  • Essayez d'être prévénant.e.s et inclusif.ve.s.
  • Si l'un de vos propos est perçu comme excluant et que quelqu'un vous en informe, écoutez. Nous sortirons tou.te.s grandi.e.s d'un tel dialogue.

Sachez que nous préférerons toujours notre liberté d'être ensemble à votre liberté d'exclure.

Merci au POOP, dont je ne cesse de m'inspirer de leur code de conduite.

Silence instance :