Follow

Dans les trucs pratico-pratiques qui font que des fois, par exemple, les foutues étiquettes dont se gargarise l'autre naze c'est pas que du vent et ça a un impact matériel dans nos vies : je viens de recevoir un courrier de la CPAM qui exige, pour accepter de rembourser mes soins (dont des interventions chirurgicales à 5000€) une attestation de psychiatre qui dit que je suis bien en parcours conventionné avec une équipe pluridisciplinaire (la SOFECT, quoi).

sachant que dans ma demande de prise en compte il y avait déjà :
- un courrier de mon médecin traitant qui atteste qu'il me prescrit mon traitement hormonal de substitution depuis 5 ans et qu'il ne constate ni psychose ni délire mais bien un désir sincère de changer de genre
- un courrier de chirurgien qui dit qu'il veut bien m'opérer pour une mastectomie (c'est même pas nécessaire de pratiquer une opération pour être reconnu comme trans aux yeux de l'État, mais ça aide à la prise en compte).

Donc là en gros :
- soit je m'écrase et je vais voir un psychiatre et un endocrino alors que je ne suis pas malade, et je dois leur raconter que j'aime le bleu et que je joue aux petites voitures depuis ma plus tendre enfance (faux)
- soit je pars en croisade contre la CPAM avec l'aide d'une avocate et sans savoir quand ni même si je pourrai avoir mon opé, et je continue à avancer les frais de mes soins.

Et dans tous les cas, ça crâme mon médecin traitant, qui se décarcasse pour pouvoir prescrire aux trans de la région et même d'ailleurs sans attestation de psychiatre, et qui a déjà fait l'objet d'une plainte au conseil de l'Ordre parce qu'il y avait des parents qui étaient pas contents que leur gosse majeur et trans ait accès à des traitements hormonaux.

Concrètement plus je fais de bordel sur cette affaire plus la lumière va se tourner sur mon médecin, parce que la CPAM va recouper les infos et considérer qu'il passe son temps à distribuer des hormones comme des bonbons. Donc même potentiellement ça peut réduire l'accès d'autres trans aux soins.

Alors du coup, j'ai rdv avec mon avocate demain.
Parce que j'ai la chance d'avoir une avocate pote et militante sous la main, qu'elle accepte de travailler à l'AJ (donc elle sera payée peut-être 600€ sur une affaire qui peut durer des années, si onna de la chance...).
Parce que j'ai la chance de connaître à peu près mes droits.
Parce que ça fait des années que je bosse sur le sujet, parce que je savais que ça allait arriver, parce que ça arrive à mes copains et qu'il a fallu les défendre aussi.

@lux Mais si tu ne fais rien, ça va valider ce genre de pratiques auprès de la CPAM qui va ensuite pousser toujours plus pour que les parcours de transition soient verrouillés par la SOFECT.
Face je gagne, pile tu perds.

@lux @Sylvhem Si jamais, tu peux aussi prendre contact avec Ouest Trans qu'a déjà eu affaire à ce genre de cas

@Luna_
J'ai plein de contacts, ça fait partie des points super chouettes dans le fait de bosser en associatif depuis des années ! :)
@Sylvhem

@lux Soutien... la CPAM c'est vraiment les pires quand tu sais les merdes qu'ils te donnent de façon random dans nos parcours (surtout quand t'as des sommes folles en jeu). J'espère que ça s'arrangera pour toi et ton médecin :blob_facepalm:

Mention viol, violences médicales, violences misogynes 

@lux

Malheureusement pour tout le monde est logé à la même enseigne, la CPAM/CAF/Administrations... a souvent besoin d'un papier supplémentaire qu'il est très difficile d'avoir, cela ne se limite pas à la transition.

J'ai du personnellement renoncé à certains droits/paiements parce que le justificatif qui m'était demandé m'était trop difficile à obtenir et pourtant je suis blanc cishet CSP+ dans votre jargon un "sale oppresseur !".

@lux

Vous n'êtes pas maltraité par la CPAM à cause de votre étiquette mais parce que dans le logique légale des CPAM tout assuré social est un fraudeur potentiel et que toutes les procédure sont conçu comme ça, que l'on doit se justifier systématiquement pour tout que l'on soit patient ou médecin.

@GuyMarty
Je t'invite à aller te renseigner sur l'histoire de ce groupe qui s'appelle la SOFECT.

@lux
C'est la méthode qu'à trouvé le législateur pour s'assurer qu'il n'y pas de trans imaginaire, parce que le législateur est perclus de préjugés sur les assurés fraudeurs. C'est une avancé, la transition est acceptée, il fût un temps c'était un délit voire un crime. Pour faire valoir vos droits c'est un gros bordel et il est nécessaire de simplifier ces démarche, mais c'est nécessaire pour tout le monde : ce que les autres gagnerons vous en bénéficirez et réciproquement.

@GuyMarty Tu n'as aucune idée de ce dont tu parles, mais ça t'arrange de penser qu'on se victimise avoue ?

@Grietche
Que vous vous "victimisiez" parce que des sous humains vous agressent pour ce que vous êtes à longueurs de journées, c'est totalement justifié et ces agressions doivent cesser
Que vous prétendiez être victime des services sociaux, pour ce que vous êtes, alors que tout le monde est un fraudeur aux yeux des administrations non, les administrations appliquent des textes avec l'état d'esprit de ces textes
Cet état d'esprit des textes qui doit changer pour le bien de tout le monde

Salut @GuyMarty !
Quand je vais voir un kiné parce que j'ai mal au dos, personne ne me demande une évaluation psychologique pour savoir si mon mal de dos est imaginaire. Les situations que tu décris ne sont donc pas équivalentes, et il y a plus qu'une chasse aux fraudeurs qui est mise en œuvre dans les parcours de transition. @lux

@Moutmout
Pour te rembourser, la CPAM exigera une prescription d'un médecin : le parcours conventionné
@lux

@GuyMarty

@Moutmout @lux

Il y a plusieurs couches d'emmerdements :
- la première, commune à TOUT LE MONDE, celle qui vient du fait que pour une administration, un usager est toujours un fraudeur potentiel. Donc, contrôle, justificatifs, paperasses, pour TOUT LE MONDE.
- la deuxième, spécifique des minorités, qui vient de la méconnaissance des agents ou de leur hostilité le cas échéant.

Rien n'est binaire, le dosage en emmerdes est très varié.

@petitevieille
Je ne pense pas qu'on puisse parler uniquement de méconnaissance. Il y a des trucs qui sont mis en place uniquement pour faire chier.
@GuyMarty @Moutmout

@petitevieille
Oui, j'ai vu, mais je ne pense pas que ça se réduise à l'hostilité des agents en tant que personne, c'est vraiment un système.
@GuyMarty @Moutmout

@GuyMarty
La question, c'est pas le parcours conventionné, c'est l'équipe pluridisciplinaire, c'est un truc qu'ils ont inventé pour garder les trans à l'hôpital avec des équipes ultra transphobes dans lesquelles on peut pas choisir son praticien et qui imposent des conditions invivables (tu as déjà entendu parler du «test de vie réelle» qu'ils imposent aux trans dans ce contexte ?)
@Moutmout

@lux

Malheureusement, pour rembourser la sécu a besoin d'un cadre. Il arrive fréquemment qu'on lui impose un mauvais cadre et pour faire changer ce cadre dans notre démocratie imparfaite c'est franchement compliqué.

L'interdisciplinarité est de plus en plus mise en place dans la prise en charge des pathologies chroniques/lourdes (la transidentité n'est pas une pathologie) car malheureusement, beaucoup trop de médecins font des choses inefficaces dans leurs coins.

@Moutmout

@lux

Malheureusement aussi, comme tout nouveau paradigme, interdisciplinarité est utiliser un peut trop abondamment. Il faudra que le soufflet retombe pour que des mesures correctives soient prise (ou qu'une nouvelle mode la remplace).

@Moutmout

@GuyMarty
En fait la SOFECT et leurs saloperies de parcours pluridisciplinaires ça existe depuis la fin des années 80 et les assos trans luttent contre depuis les années 80.
Ce que je vois, là, c'est que je t'invite à aller t'informer sur le sujet depuis tout à l'heure et que tu ne veux simplement pas le faire.
@Moutmout

@GuyMarty
Là il ne s'agit pas d'un paradigme qui obéirait à la mode, on parle de pratiques qui enfreignent gravement les droits humains, qui sont pointées du droit pour leur violence par toutes les cours de droits de l'homme, et qui mènent des gens au suicide.
@Moutmout

@lux
Je pense que j'ai repéré le déphase de nos discours, vous me parlez de votre vécu de votre ressenti du système (franchement pourri, j'en conviens) et j'essaye de décrire les mécanismes de construction de ce système, comment il fonctionne de l'intérieur, comment le système pense ou est pensé (souvent par habitude) et aboutit à des machines à broyer des humains.
@Moutmout

@GuyMarty Alors non, en fait, je parle d'un système dans lequel des procédures injustifiées (et contraires aux recommendations internationales) sont exigées pour un parcours conventionné et pas pour les autres. @lux

@GuyMarty @lux on se calme, malgré des discussions houleuses Lux ne m'a jamais qualifié de « sale oppresseur » par exemple.

OK, j'suis pas het, mais j'ai jamais subi aucune discrimination, pas la moindre, de ma bisexualité, j'ai donc le privilège het.

Et nom d'un TARDIS, si le sujet du moment c'est que les gens de mamot se comportent pas top top (coucou l'euphémisme), ca serait pas une bonne idée en tant qu'usaer de cet instance d'y allez molo.

Nan ?

+ drôle de foutre de l'huile sur le feu ?

@thy
Et en vrai j'ai jamais qualifié personne d'oppresseur, j'ai parlé de systèmes d'oppression systémiques, et j'ai nommé des places dans ces systèmes.
@GuyMarty

@lux
J'ai eu le droit à "tu es un privilégié, tu es l'oppresseur"
@thy

@lux
Si ce n'est pas dit, c'est pensé très fort surtout en commençant pas "l'autre naze"
@thy

@GuyMarty
Il me semble que tu me prêtes des intentions que je n'ai pas... :)
@thy

@GuyMarty @lux

OK, c'était un mot malheureux.

Mais en tant que cis, se faire mégenrer c'est déjà pas agréable.

Je sais pas si t'as des enfants, moi j'aime pas quand on dit « cette petite » en regardant mon fils.

Alors maintenant imagine ce que ça fait d'avoir un type qui va annoncer fièrement qu'il va mégenrer des personnes transgenres alors que c'est genre UN PEU LE SUJET SENSIBLE ?

« l'autre naze » OK, pas cool, mais heu… ça peut se comprendre peut être ?

@thy
C'est aussi la diff entre toi, avec qui j'ai aucun souci vu que je t'ai jamais parlé, et qqn qui est ouvertement nuisible, toxique et menaçant envers des personnes minoritaires depuis des années, en manipulant la rhétorique militante de façon évidente pour se moquer du monde...
@GuyMarty

@GuyMarty
Juste… non. T'as déjà eu à te battre ne serait-ce que pour qu'on t'appelle par le bon prénom ?
Ce n'est pas parce que tu as eu aussi des emmerdes administratives que tu peux effacer la spécificité de celles de groupes marginalisés… À moins que ton but soit de causer du tort au groupe en question ?

@lunar
Les emmerdes avec avec les administrations ne sont pas spécifiques aux groupes marginalisés, les rendre spécifiques aux groupes marginalisés les marginalisent encore plus.
Les groupes marginalisé ont globalement plus d'emmerde avec les administrations par ce qu'ils cumulent les spécificités. Mais, séparément, il existe des gens non marginalisé à qui il arrive un des ces problèmes.
(1/)

@lunar
Par exemple, la non cohérence du genre biologique avec le genre administratif parce que le numéro de sécu commence par un 1 ou un 2 et s'il y a eu une erreur dans ce 1 ou 2, le jour où il doivent concorder la vie devient un enfer et c'est la galère à faire corriger.
(2/fin)

@GuyMarty Tu n'as pas répondu à ma question. Tant pis.

@lunar
J'ai répondu, je vais rédiger autrement. Dès qu'on a une spécificité, on a des emmerdes avec les administrations. La différence entre les groupes marginalisé et les autres est d'avoir plusieurs spécificités et donc avec plus d'emmerdes que les autres.

@GuyMarty
Mes questions étaient pourtant simples, mais tu continues de les ignorer.
As-tu déjà eu à te battre ne serait-ce que pour qu'on t'appelle par le bon prénom ?
Ton but est-il de causer du tort aux personnes trans ?

@lunar L'expression "l'autre naze" cause du tort aux personnes trans, c'est ce qui ma fait réagir.

Sign in to participate in the conversation
Mastodon Opportun.e

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!