Dans les trucs pratico-pratiques qui font que des fois, par exemple, les foutues étiquettes dont se gargarise l'autre naze c'est pas que du vent et ça a un impact matériel dans nos vies : je viens de recevoir un courrier de la CPAM qui exige, pour accepter de rembourser mes soins (dont des interventions chirurgicales à 5000€) une attestation de psychiatre qui dit que je suis bien en parcours conventionné avec une équipe pluridisciplinaire (la SOFECT, quoi).

sachant que dans ma demande de prise en compte il y avait déjà :
- un courrier de mon médecin traitant qui atteste qu'il me prescrit mon traitement hormonal de substitution depuis 5 ans et qu'il ne constate ni psychose ni délire mais bien un désir sincère de changer de genre
- un courrier de chirurgien qui dit qu'il veut bien m'opérer pour une mastectomie (c'est même pas nécessaire de pratiquer une opération pour être reconnu comme trans aux yeux de l'État, mais ça aide à la prise en compte).

Follow

Donc là en gros :
- soit je m'écrase et je vais voir un psychiatre et un endocrino alors que je ne suis pas malade, et je dois leur raconter que j'aime le bleu et que je joue aux petites voitures depuis ma plus tendre enfance (faux)
- soit je pars en croisade contre la CPAM avec l'aide d'une avocate et sans savoir quand ni même si je pourrai avoir mon opé, et je continue à avancer les frais de mes soins.

Et dans tous les cas, ça crâme mon médecin traitant, qui se décarcasse pour pouvoir prescrire aux trans de la région et même d'ailleurs sans attestation de psychiatre, et qui a déjà fait l'objet d'une plainte au conseil de l'Ordre parce qu'il y avait des parents qui étaient pas contents que leur gosse majeur et trans ait accès à des traitements hormonaux.

Concrètement plus je fais de bordel sur cette affaire plus la lumière va se tourner sur mon médecin, parce que la CPAM va recouper les infos et considérer qu'il passe son temps à distribuer des hormones comme des bonbons. Donc même potentiellement ça peut réduire l'accès d'autres trans aux soins.

Alors du coup, j'ai rdv avec mon avocate demain.
Parce que j'ai la chance d'avoir une avocate pote et militante sous la main, qu'elle accepte de travailler à l'AJ (donc elle sera payée peut-être 600€ sur une affaire qui peut durer des années, si onna de la chance...).
Parce que j'ai la chance de connaître à peu près mes droits.
Parce que ça fait des années que je bosse sur le sujet, parce que je savais que ça allait arriver, parce que ça arrive à mes copains et qu'il a fallu les défendre aussi.

@lux Mais si tu ne fais rien, ça va valider ce genre de pratiques auprès de la CPAM qui va ensuite pousser toujours plus pour que les parcours de transition soient verrouillés par la SOFECT.
Face je gagne, pile tu perds.

@lux @Sylvhem Si jamais, tu peux aussi prendre contact avec Ouest Trans qu'a déjà eu affaire à ce genre de cas

@Luna_
J'ai plein de contacts, ça fait partie des points super chouettes dans le fait de bosser en associatif depuis des années ! :)
@Sylvhem

@lux Soutien... la CPAM c'est vraiment les pires quand tu sais les merdes qu'ils te donnent de façon random dans nos parcours (surtout quand t'as des sommes folles en jeu). J'espère que ça s'arrangera pour toi et ton médecin :blob_facepalm:

Mention viol, violences médicales, violences misogynes 

Sign in to participate in the conversation
Mastodon Opportun.e

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!