Pinned toot

Présentation | Long post 

Chose promise chose due, il serait donc temps que je me présente. Une moindre des politesses puisque je débarque sur un nouveau compte et une nouvelle instance. Certain·es d'entre vous m'ont d'ailleurs peut-être déjà lu·es sur mon compte précédent @will_stochastique dont l'instance ne semble plus donner signe de vie.

Mais revenons à ma présentation. Je ne vous cache pas que je tourne autour du pot car depuis quelques temps je ne sais plus comment me présenter. Une bonne partie de mes certitudes me concernant se sont effondrées ces dernières années, je ne me reconnais plus dans des identités qui étaient autrefois importantes pour moi - "geek", "gamer", "militant", "révolutionnaire", "GNiste", "ami de untel...", "vulgarisateur scientifique".

Peut-être que ce portrait en creux des certitudes que je perds et des endroits où je me sens imposteur vous renseigneront déjà un peu sur moi.

Je me pense anticapitaliste, écologiste radical, j'essaie d'être un allié féministe. Je fais de l' et je joue à beaucoup, mais alors beaucoup, de (plateau, rôles, vidéos). Comme tout un chacun j'aime mes ami·es et j'aime contempler la beauté là où elle se trouve. Pour le reste, j'essaie de mener ma barque sur ce terrible monde en causant le moins de souffrances possible.

Pinned toot

« Tenez, après tout ce que je vous ai raconté, que croyez-vous qu'il me soit venu ? Le dégoût de moi-même ? Allons donc, c'était surtout des autres que j'étais dégoûté. Certes, je connaissais mes défaillances et je les regrettais. Je continuais pourtant de les oublier, avec une obstination assez méritoire. Le procès des autres, au contraire, se faisait sans trêve dans mon cœur. Certainement, cela vous choque ? Vous pensez peut-être que ce n'est pas logique ? Mais la question n'est pas de rester logique. La question est de glisser au travers, et surtout, oh ! oui, surtout, la question est d'éviter le châtiment. »

La Chute - Albert Camus

Mon du jour c'est le Dark Mountain Manifesto. Je l'ai lu il y a quelques années et c'est avec le temps écoulé que je me rends compte qu'il m'a profondément marqué (même si je ne suis pas certain que je serai aligné politiquement avec tout le devenir du groupe affilié à ce manifeste, pour tout vous dire je n'ai pas assez suivi ce qu'ielles sont devenu·es). Qu'en dire ? Je pense qu'à une époque ce texte m'a donné de l'espoir. Ce texte à dit au jeune homme que j'étais : "La fin du monde tel que nous le connaissons n'est pas la fin du monde tout court" et c'était déjà énorme. L'une des façons d'approcher ce manifeste est de commencer par la fin, par les "Huit principes de l'Incivilisation" et c'est ce que je vous propose de faire.

dark-mountain.net/about/manife

I might have acted like the nerd I am and made a map in order to be able to visualize all the data of the investigation, the followed leads, leads to be followed, the contacts 😎​

Show thread

night on discord, playing spies and trained special agents fighting against Russian Cthulhu-Putin operatives working for the mysterious "conspyramid"

Damn. Je réfléchis à mon du jour, mais qu'ai-je lu récemment ? J'ai relu "Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce" de Corinne Morel-Darleux, que j'aime beaucoup et que j'avais déjà présenté ici mastodon.host/@will_stochastiq avec de vrais morceaux de dignité et d'écosocialisme dedans.

J'ai aussi relu "Bullshit jobs" de David Graeber, pour fêter la fin de mon propre bullshit job qui ne créait rien de bon en ce monde, et en hommage à l'auteur décédé récemment.

Mais tout ça je vous en ai déjà parlé.

Pour supporter les confinements, j'ai découvert que la lecture de romans fantasy pour ado diminuait un peu mon anxiété. Du coup aujourd'hui je veux vous parler de Jonathan Strange and mr Norrell, premier roman de Susanna Clarke, et quel roman ! C'est féerique et sombre, bien écrit, les personnages sont marquants, l'histoire suit son propre rythme chaloupé bien loin du voyage du héros/monomythe traditionnel des romans de fantasy. J'ai commencé les 10 premières pages et je savais que j'allais enchaîner les 800 suivantes. Rien n'est noir ou blanc dans ce livre, l'amitié, la folie, sont traitées par teintes. L'autrice installe son histoire dans une Angleterre Victorienne en essayant de donner plus d'ampleur à ses personnages féminins que ce que l'époque leur autorisait (elle n'y arrive pas toujours). Ça reste un roman ado, mais j'ai apprécié le traitement et j'ai lu avec avidité. Je recommande si vous cherchez quelque chose de beau, sombre et relativement léger.

Présentation | Long post 

Chose promise chose due, il serait donc temps que je me présente. Une moindre des politesses puisque je débarque sur un nouveau compte et une nouvelle instance. Certain·es d'entre vous m'ont d'ailleurs peut-être déjà lu·es sur mon compte précédent @will_stochastique dont l'instance ne semble plus donner signe de vie.

Mais revenons à ma présentation. Je ne vous cache pas que je tourne autour du pot car depuis quelques temps je ne sais plus comment me présenter. Une bonne partie de mes certitudes me concernant se sont effondrées ces dernières années, je ne me reconnais plus dans des identités qui étaient autrefois importantes pour moi - "geek", "gamer", "militant", "révolutionnaire", "GNiste", "ami de untel...", "vulgarisateur scientifique".

Peut-être que ce portrait en creux des certitudes que je perds et des endroits où je me sens imposteur vous renseigneront déjà un peu sur moi.

Je me pense anticapitaliste, écologiste radical, j'essaie d'être un allié féministe. Je fais de l' et je joue à beaucoup, mais alors beaucoup, de (plateau, rôles, vidéos). Comme tout un chacun j'aime mes ami·es et j'aime contempler la beauté là où elle se trouve. Pour le reste, j'essaie de mener ma barque sur ce terrible monde en causant le moins de souffrances possible.

« Tenez, après tout ce que je vous ai raconté, que croyez-vous qu'il me soit venu ? Le dégoût de moi-même ? Allons donc, c'était surtout des autres que j'étais dégoûté. Certes, je connaissais mes défaillances et je les regrettais. Je continuais pourtant de les oublier, avec une obstination assez méritoire. Le procès des autres, au contraire, se faisait sans trêve dans mon cœur. Certainement, cela vous choque ? Vous pensez peut-être que ce n'est pas logique ? Mais la question n'est pas de rester logique. La question est de glisser au travers, et surtout, oh ! oui, surtout, la question est d'éviter le châtiment. »

La Chute - Albert Camus

Coucou et merci de m'accueillir. Ceci est mon premier toot sur cette nouvelle instance, mon compte précédent ayant disparu ainsi que son instance. Je ferai un message de présentation rapidement.

Mastodon Opportun.e

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!